Pourquoi Bombay vaut le détour ?

image

Bombay, on aime ou on déteste. Trop bruyante, trop grande, sale… mais tellement surprenante ! Nous avons commencé notre découverte de l’Inde par cette mégalopole, en pleine mousson. De quoi nous mettre directement dans le vif du sujet ! Nous y avons passé quelques jours et pouvons maintenant vous donner quelques bonnes raisons d’y faire escale.

Après vous avoir raconté nos tous premiers pas, voici un passage en revue de Bombay suivi de notre expérience de la fête de Ganesh !

Une ville d’histoire

Une ballade dans Bombay est l’occasion de revisiter le passé colonial de la « ville qui ne dort jamais ». Les principaux monuments se concentrent dans le sud de l’île. A l’image de Manhattan, le noyau de la ville s’est constitué sur l’île et l’espace urbain a maintenant englouti les environs. L’agglomération compte presque 20 millions d’habitants ce qui en fait la 5e ville la plus grande du Monde !

L’occupation anglaise a laissé de nombreuses traces. En témoignent l’architecture et l’organisation de la ville.

Gateway of India

La « Porte de l’Inde » est un édifice imposant construit sur le front de mer. Il a été érigé pour commémorer la venue du roi George V et de la reine Marie en 1911. Après la déclaration d’indépendance de l’Inde (en 1947) les militaires britanniques ont symboliquement quitté l’Inde en passant dessous.

 Le Taj Mahal hôtel

Il a été longtemps l’hôtel le plus luxueux et le plus connu du Monde. On peut visiter une partie et admirer la vue depuis les terrasses.

 Victoria terminus

Classée au patrimoine mondial par l’Unesco depuis 2004, elle a été construite sur dix ans, dès 1878, par l’architecte britannique Fredrick Williams. En 1996 elle a été renommée « Chhatrapati Shivaji » (désigne un roi marathe, en langue locale) sous l’impulsion d’un parti régionaliste. C’est un habile mélange de style victorien (anglais) et indien. Pour nous, c’est le plus beau monument et le impressionnant de Bombay !

 Et puis…

L’architecture est remarquable dans tout le centre ville. Beaucoup d’anciens édifices de l’administration coloniale ont été transformés en lieux culturels. Ci-dessous la Librairie David Sassoon et le Musée « Prince of Wales ».

Pour vous rendre à Bombay (officiellement Mumbai), rien de plus facile ! Depuis Paris et la plupart des aéroports internationaux, vous pouvez obtenir un aller-retour pour moins de 600 euros ! Un conseil, ne faites pas comme nous, évitez la période de juin à septembre qui correspond à la mousson. Le climat est très chaud et humide et la pollution de la ville n’arrange rien !

Bombay est aussi le point de départ parfait pour visiter le reste de l’Inde. Beaucoup de villes et destinations touristiques sont à quelques heures de train et avion. Vous pouvez facilement trouver un hôtel avec Easyvoyage avant votre arrivée. Côté lecture, je vous conseille Shantaram de David Roberts. Il est une plongée fascinante dans les profondeurs de Mumbai.

 Le spectacle quotidien

Bombay se dévore des yeux. Une visite en taxi ou en rickshaw motorisé laisse entrevoir l’agitation permanente. Nous n’avons pas toujours osé sortir notre appareil photo pour immortaliser des moments improbables mais voici tout de même quelques images représentatives !

Le long de Marine Drive, nombreux sont les lycéens qui ont voulu se prendre en photo avec nous !

La fête de Ganesh  (Ganesh Chaturthi)

Elle est à elle seule une bonne raison de venir à Bombay !

Tous les ans, les indiens rendent hommage à leur Dieu à tête d’éléphant. Si des célébrations s’organisent dans toute l’Inde, elles sont particulièrement impressionnantes à Bombay. Les seize millions d’habitants semblent être de la partie ! Toutes les trois rues, nous avons aperçu des temples temporaires dédiés à Ganesh.

Pendant onze jours, les hindous ont préparé la soirée du 18 septembre. Ils débutent les festivités en se baignant pour symboliser la purification du corps. Puis, ils achètent ou confectionnent eux-mêmes une statue représentant Ganesh. Celle-ci est rapportée en procession au foyer familial pour être placée en évidence, entourée de décorations. Pendant plusieurs jours les fidèles récitent des prières et déposent des offrandes.

Le dernier jour de la célébration (auquel nous avons assisté), les statues sont portées en procession pour être immergées dans la source d’eau la plus proche. A Bombay, les fidèles se dirigent majoritairement vers la plage de Chowpatty pour déposer les statues dans la mer d’Arabie.

Dès 17h nous nous rendons à la plage en nous souvenant du conseil avisé d’un indien rencontré dans le train : « Quoi qu’il arrive ne vous mêlez surtout pas à la foule pendant le défilé ! ». Dès notre arrivée, nous comprenons ses recommandations. La foule est compacte, agitée mais aussi euphorique !

On s’attendait à voir de petites statuettes colorées mais certaines atteignent 10m de hauteur ! La plage est vraiment noire de monde !

Les porteurs se jettent de la patte rose en pleine figure avant de regagner leur camion !

Tous se dirigent vers la mer en criant « Ganapati bappa morya ! Mangal moorti morya ! » (« Père Ganapati, reviens-nous ! Toi qui portes chance, reviens-nous ! »)

Le défilé de familles a duré de 18h à 6h du matin !  Nous n’avons relevé aucun débordement pendant la fête ce qui est assez extraordinaire pour un événement de cette envergure. Nous sommes ensuite rentrés vers 22h et autour de notre hôtel la fête continuait. Une sono crachant de la musique pop indienne était traînée par un tracteur. Tout le monde dansait autour ! Plus tard, un gros orage nous a réveillé. Contents d’être rentrés avant !

Le lendemain, la plage de Chowpatty a la gueule de bois. Des tas de détritus jonchent la plage et quelques statues sont encore visibles dans la mer. Malheureusement, cette fête traditionnelle s’avère être un désastre écologique pour la mer d’Arabie.

Des riverains nous ont informé que les autorités insistent pour que les statues soient confectionnées en argile plutôt qu’en plâtre mais les habitudes sont dures à changer.

A ce jour, c’est la fête la plus spectaculaire à laquelle nous avons assisté ! Difficile de dire combien de personnes se sont réunies ce soir mais sûrement plusieurs millions !

Les environs de Bombay

Le Maharastra, dont Bombay est la capitale, offre deux sites principaux à visiter. Les grottes d’Ellora et celles d’Ajanta sont parmi les plus belles et impressionnantes en Inde. Aurangabad est parfait comme point de départ pour visiter ces deux sites. Nous nous y sommes rendus en bus local. C’était une première pour nous et on ne regrette pas !

Dans un prochain article, on vous emmènera donc dans le Maharastra, à la découverte des grottes !

A bientôt !

  1. Merci ! Ca me laisse sans mots et sans voix ! Vous êtes arrivés vraiment au bon moment (malgré la mousson). Merci, vraiment de partager cette expérience avec nous. Des bisous en passant !

  2. Salut à vous deux,

    Bombay sera certainement au programme de mon prochain voyage en Inde (j’ai déjà voyagé dans le nord du pays il y a trois ans). J’ai découvert votre blog il y a peu et j’adore lire vos articles. Bonne route !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *