Paisiblement, à Hampi – Partie 1

image

Il y a des endroits où l’on se sent bien dès notre arrivée. Le rythme du voyage ralentit, la fougue des premiers jours s’estompe. On laisse de côté les guides et les cartes. On contemple, on rencontre les gens… Oui, Hampi nous a séduit !

Nous sommes arrivés à Hampi après un trajet plutôt agité. Oui, encore un ! Cette fois nous avons testé les bus de nuit en couchettes ! On ne savait même pas que cela existait. Imaginez un bus sans siège avec une vingtaine de couchettes réparties en deux étages séparées par des rideaux. Imaginez ensuite l’état des routes en Inde… Nous avons passé toute la nuit secoués dans notre cabine de plastique ! Bref, nous sommes arrivés vivants et éblouis par Hampi dès notre sortie du bus.

Hampi et la douceur de vivre

Hampi s’apprécie dès le lever du soleil. Les « ghats » (marches en pierre menant à la rivière) sont pris d’assaut par les pèlerins qui viennent s’y doucher. Nous admirons la scène depuis une terrasse en dégustant un délicieux dosa (crêpe à base de farine de riz). Les femmes déroulent leurs saris colorés, longs de plusieurs mètres, pour les nettoyer. Les hommes discutent en se frottant avec du savon. Et puis, une présence ne passe pas inaperçue. Un éléphant prend son bain en compagnie des indiens !

Tous les jours à 7H30, un homme est chargé de nettoyer l’éléphant sacré du temple principal de la ville. Les pèlerins en profitent pour se faire bénir, moyennant une dose de bananes ou quelques roupies.

Autour des ghats, on croise des personnages haut en couleurs qui se présentent comme des « magiciens ». Bien souvent, ils demandent de l’argent en échange d’une photo en leur compagnie. Avant de nous prendre avec eux, nous les prévenons que nous ne leur donnerons pas d’argent. Ils nous répondent « Non, c’est juste pour le plaisir ! »

Après la photo, ils nous demandent de l’argent. Je leur répond donc : « Non, si je vous en donne c’est mauvais pour votre karma ! ». Pris à leur propre piège ! 😉

De l’autre côté de la rivière

Pour quitter la frénésie de Hampi Bazar, le centre ville très animé, il suffit de traverser la rivière Tungabhadra. Un bateau fait la navette toute le journée entre les deux rives. Dès notre arrivée, nous choisissons de séjourner là-bas.

 

Aussitôt débarqués, nous arrivons dans un paysage de rizières, rochers, palmiers et bananiers à perte de vue. L’atmosphère est tout de suite perceptible. Ici on prend son temps, on médite, on se détend… L’autre rive de Hampi est peuplée de musiciens, artistes, sportifs et cultivateurs. Une seule rue, ou plutôt chemin en terre, mène à quelques commerces et restaurants.

 

Pour le déjeuner, nous nous installons sur une terrasse offrant une vue magnifique. Confortablement couchés sur des coussins, nous admirons le quai d’en face et la rivière prendre vie. Nous déjeunons des céréales mélangées avec des fruits frais cueillis au pied du restaurant. Délicieux ! Le « Laughing Bouddha » a reçu notre visite tous les matins !

Nous logeons dans des Guest Houses (hôtels familiaux) à environ 500m de la rue principale. Le coin est encore plus tranquille ! Une famille de cultivateurs de bananes gère quelques huttes colorées aux pieds des plantations. A notre arrivée nous rencontrons Matt, un français, ici pour l’escalade (Hampi est un spot mondialement connu). Il nous donne pas mal de conseils et de bonnes adresses pour notre séjour ! Merci Matt 😉

A la découverte des environs !

Pour découvrir les villages et temples des environs, quoi de mieux qu’une mobylette ?! Libres comme l’air, nous voguons d’un village à l’autre, visitons les temples et rencontrons les locaux. Les villageois nous accueillent avec le sourire et partagent un peu de leur quotidien avec nous.

Chaque maison est colorée et possède son buffle. Nous croisons des écoliers en uniformes. Ils nous racontent leur journée. Plus loin, nous apercevons une femme qui mène un troupeau dans les chemins. Nous improvisons une petite séance photo avec elle avant de lui donner un coup de main pour regrouper ses chèvres !

Partout, nous pouvons grimper sur les rochers pour apprécier la vue. Silence absolu, paysages magnifiques et… bananes ! Le rêve quoi 😉

En direction du village d’Anegundi, plusieurs temples, tous différents, se visitent.

Le temple de Durga

Alors que nous visitions le temple de Durga, un vieillard nous accoste et nous propose de nous emmener dans un coin “secret”. Bien sûr, nous acceptons l’invitation. Nous le suivons dans les rochers en amont du temple. Vingt minutes plus tard nous arrivons à un point de vue splendide sur la vallée. Le paysage nous impressionne ce qui rend heureux le vieil homme. Nous continuons la marche. Soudain, le chemin se fait plus étroit et escarpé. Nous retirons nos tongs pour ne pas glisser des parois ! Il faut maintenant passer par des galeries coincées sous les rochers et larges de moins d’un mètre. C’est parti pour de la spéléologie improvisée ! Au bout d’une dizaine de minutes nous arrivons au but. Notre guide a découvert il y a quelques années un souterrain coincé entre les rochers. Il a érigé un temple dédié au cobra (oui, le serpent) dans les profondeurs. Nous partageons un petit moment avec lui et puis nous reprenons notre route !

Hanuman Temple

En fin de journée nous rejoignons « Hanuman Temple », le temple dédié au Dieu singe. Il se situe au sommet d’une colline de rochers et se gagne au prix de 600 marches !

La vue est à couper le souffle ! Dès 17h30, le soleil commence à se retirer. Les rochers prennent peu à peu la couleur du crépuscule.

Le temple grouille de singes ! L’un d’eux a même arraché la bouteille d’eau des mains de Fanny ! Il a ensuite dévissé le bouchon et à versé l’eau par terre pour ensuite s’abreuver ! Malin l’animal !

Nous avons encore beaucoup de choses à vous raconter sur Hampi. En deuxième partie, nous évoquerons la passé prestigieux de la ville, autrefois capitale du royaume de Vijayanâgara, l’un des plus grands empires hindous. Et encore beaucoup de photos et anecdotes 😉 Restez connectés !

  1. Ahhhh… Hampi, que de nostalgie en lisant votre très chouette article !
    Les fabuleux mueslis du Laughing Buddha, le temple de Durga, le bain de l’éléphant, la grimpe… et c’est encore plus beau sur vos photos, car 6 mois de pluie et donc de vert en plus !!
    Profitez bien, c’est un vrai petit paradis 🙂
    Nous y sommes restés 3 semaines pour grimper malgré la chaleur qu’il y régnait !
    Et on compte bien y retourner 😉
    A bientôt peut-être sur la route les voyageurs !

    1. Ah oui les mueslis… On a pu les goûter seulement le premier jour. On y retournera rien que pour ça ! 😉
      Comme tu dis, peut-être à bientôt sur la route !!

  2. Merci à vous deux pour ce riche te passionnant reportage!
    Il est impossible d’entrer dans le ” j’aime de WordPress ” même après avoir essayé tous mes mots de passe !
    Pourriez-vous me préciser de quel mot de passe il s’agit ?

    1. Merci Robert !
      Pour le “j’aime” de wordpress il faut un avoir un compte de blogueur. C’est gratuit mais si vous n’avez pas de blog ce n’est pas vraiment utile !

  3. On ne peut dire qu une chose, Dieu que c est beau, continuez a nous faire part de tout ca , merci et a bientôt sur votre site

  4. Whaou, whaou, whaou. Que de regrets de ne pas m’être glissée dans votre sac à dos !!! C’est magnifique ! Merci, vraiment de partager cela avec nous ! Petite question : A quoi ressemblent les espaces douches, sanitaires … ? Et en cuisine, que mangez-vous ? Profitez-bien de cet espace de sérénité. Bisous à vous.

    1. Hello !
      Les sanitaires sont très variables d’un hôtel à l’autre… En général c’est assez délabré mais convenable. Au minimum il y a un saut et un robinet.
      Pour la nourriture, on se régale !! On mange végétarien pour minimiser les risques. Dernière trouvaille : les dosa masala, des crêpes à la farine de riz avec pommes de terres et tout un tas d’herbes et de piments !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *