Londres, LA capitale européenne du Street Art ?

image

Pour le prétendre, il faudrait avoir usé ses baskets aux quatre coins de l’Europe: Barcelone, Berlin, Bristol… Alors oui, je n’ai pas (encore) pu constater la vigueur du mouvement dans les autres capitales auto-proclamées mais j’ai été vraiment surpris par l’Est londonien ! Je vous propose quelques photos d’oeuvres de Street Art qui reflètent en partie la diversité du mouvement et des approches. La plupart des photos ont été prises sous la brume ou la pluie, ce qui explique mes efforts de retouche…

Art éphémère oblige, les réputations se font et se défont au rythme des allées et venues de la crème du Street Art mondial. Londres accueille très régulièrement des artistes évoluant sur des terrains très variés: tags, graffiti, pochoir, collage, peinture…

J’ai passé deux jours à marcher dans l’East End, à la découverte des artistes de rues. Un vrai musée à ciel ouvert ! Le troisième jour, j’ai contacté le collectif londonien Street Art London qui organise des visites dans le quartier. Vous vous demandez peut être quel est l’intérêt de prendre un guide ? C’était aussi mon interrogation. Après avoir testé je peux affirmer que cela apporte un vrai plus pour comprendre les oeuvres. Ils viennent tout droit du milieu londonien et connaissent tous les recoins du quartier. La visite est ponctuée de compléments et d’anecdotes en tout genre. N’hésitez pas à les contacter : ambiance et prix très cools !

Les omniprésents

Broken Fingaz Crew, Israël

Jimmy C, d’Adélaïde, Australie

Malarky, de Londres

Les plus… bizarres

Ben Wilson, de Cambridge. Il peint sur des chewing gums !

Christiaan Nagel,  Afrique du Sud. Il installe des champignons dans la ville. Il y en aurait plus de 300 dans Londres !

Le plus impressionnant (pour moi)

ROA et ses gigantesques animaux en noir et blanc, originaire de Ghent, Belgique.

 

Les classiques

Shepard Fairey, Etats-Unis

Banksy, Royaume-Uni. Ses oeuvres sont aujourd’hui mises sous verre pour les protéger des vandales. Un comble pour celui qui a participé au lancement du mouvement dans l’Est londonien…

Kid Acne, Londres. Le célèbre OH MY DAYS !

Les autres, en vrac

Autant être franc, cette catégorie recueille pêle-mêle toutes les œuvres anonymes et celles dont je ne connais pas l’auteur.

street-art-london-2bis

—-

Finalement, toutes ces photos appartiennent déjà au passé. Jour et nuit, l’avenir se dessine, se colle, se superpose, se construit… Certaines œuvres resteront très longtemps dans les rues de Londres. D’autres, pour plusieurs raisons, disparaîtront à jamais. Une raison de plus pour les prendre en photos et conserver les clichés !

  1. Salut Fred,
    Ton commentaire chez nous m’aura donné l’occasion de visiter ton blog et j’en suis heureux.
    Je savais que Londres était une référence en matière de street art mais pas à ce point. En même temps je me demande de quoi Londres n’est pas la capitale. 🙂

    Pour avoir trainé dans le milieu quelques années avec les P19, j’apprécie cet art plus que tous les autres.
    Merci de m’avoir fait découvrir ROA, Nagel ou Wilson que je ne connaissais pas. J’aime beaucoup leurs concepts respectifs.

    Sinon je te recommande le documentaire « Exit through the gift shop » sur Banksy. Le français qui a pris toutes les images est complètement allumé, j’adore !
    Mais peut-être connaissais-tu.
    Au plaisir d’échanger avec toi.

    1. Salut Tony,
      Merci tu es le bienvenu 😉 !
      En effet, en plus d’avoir de très bon artistes locaux, Londres continue d’attirer beaucoup d’artistes internationaux. D’un jour sur l’autre un quartier entier peu changer de visage ! Je me dis qu’à Paris on est vraiment à la traîne, à part l’est parisien et Vitry…
      Très bon documentaire « Exit through the gift shop ». Il y a d’ailleurs plusieurs interprétations à son sujet. Il dénonce aussi l’effet de mode et la marchandisation du phénomène “street art”.

  2. Salut,

    Chouette article et quelles photos ! Je dois dire que lors de mes voyages et excursions, le street art est de ce qui le plus retient mon attention, d’autant que j’ai le goût de me promener interminablement dans les rues.

    A Bruxelles, y’a de très chouettes oeuvres murales et des statues comiques aussi. J’exclus pas, d’ailleurs d’y consacrer bientost un article.

    En matière de street art Naples et Athènes restent mes meilleurs souvenirs… Paris aussi, mais ils sont hélas souvent effacés rapidement.

    Tiens, ben j’avais complètemetn oublié, mais à la vérification, j’avais écrit un article sur Athènes : http://www.voyageurs-du-net.com/athenes-en-photo-solidarite-avec-la-grece-street-art-et-graffiti-a-exarchia (y’a une copieuse galerie de photos, d’ailleurs…)

    A bientost,

    Mikaël

    1. Salut Mike,
      Merci. Je serais curieux de voir quelques photos de Naples également. A Londres beaucoup d’oeuvres m’ont laissé perplexe… Je me suis interrogé sur leur utilité… D’ailleurs est ce qu’une oeuvre de street art doit être utile ? Pas sûr… Finalement, je me suis dis que ça faisait plaisir à mon reflex et que ça masque les façades hideuses des bâtiments.

  3. Superbe article, après je ne saurais dire en effet si c’est la capitale du street art, je dois avouer que dans le genre Reykjavik (Islande) m’a beaucoup marqué aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *