L’incroyable Temple Blanc de Chiang Rai

image

Après plus de 6 mois en Asie, nous avons vu toutes sortes de temples bouddhistes : perchés sur une falaise, coincés dans une grotte, hauts en couleurs, sobres et mystérieux, beaux, laids, énormes, minuscules… Mais aucun n’avait encore égalé le degré d’originalité du White Temple de Chiang Rai. De son vrai nom, le Wat Rong Khun, nous a fascinés et surtout, beaucoup amusés !

L’artiste thaï à l’origine de cette étrange construction est Chalermchai Kositpipat. Il a voulu rendre hommage à l’actuel Roi de Thaïlande Rama IX et au Bouddhisme. D’une blancheur éclatante et composé d’une foule de détails, on pourrait passer des heures à le décrire. Voici quelques morceaux choisis pour vous donner une idée de l’œuvre.

A l’entrée du temple, un détail ne trompe pas. C’est bien du kitsch qui nous attend !

Autour du temple, l’artiste a voulu représenter l’enfer au sens du Bouddhisme, mais en utilisant des symboles actuels.

Ici, un écriteau nous signale les dangers de l’alcool. Et les sculptures qui l’entourent sont sans équivoque ! Boire c’est se rapprocher de la mort…

Zoom…

Un peu plus à gauche, des têtes de démons gisent accrochées à un arbre. Ceux-là ont dû abuser du whisky…

Juste devant, sur le gazon, c’est le personnage d’Alien qui semble avoir forcé sur la bouteille !

Des personnages de la culture pop américaine sont choisis pour l’illustrer l’enfer et le mal. Plus loin, vous les reconnaitrez attachés à un arbre.

La cigarette c’est comme l’alcool : PAS BIEN !!

Les jardins autour du temple méritent vraiment le détour. Impressionnants de couleurs et de variété !

Et puis il y a même une tortue volante. Assurément la plus belle que j’ai vu… 😉

Admirez les toilettes. Même Louis XIV n’aurait pas osé demander un bâtiment aussi beaux pour ses latrines.

Rapprochons-nous du temple. Il est le symbole de la pureté au milieu de la dégénérescence. Des morceaux de miroirs incrustés symbolisent la réflexion de l’illumination bouddhiste.

Observez les mains qui tentent de s’échapper de l’enfer. Trop tard pour eux…

Le clou du spectacle, si l’on peut dire, est bien à l’intérieur même du temple.

Les photos sont interdites car c’est avant tout un lieu de culte en activité. Face à l’entrée, une magnifique statue de Bouddha est entourée de peintures représentant des étapes de sa vie. Des moines et croyants se recueillent en silence. Sur la face opposée, le spectacle est bien différent. L’enfer est dépeint. Un monde en proie au chaos est représenté en couleur. A y regarder de plus près, on reconnaît des visages familiers. Ainsi, on observe : batman, spiderman, kung-fu panda, néo de Matrix, Alien, les tours du World Trade Center en flammes, les personnages de Star Wars, Michael Jackson, angry bird, les Pink Floyd, du pétrole coulant à flots…

Bref, tout ce qui détourne du droit chemin et de la pratique religieuse. Hollywood et la culture pop américaine en prennent pour leur grade !

Une petite visite juste avant l’obscurité donne encore plus de force à l’édifice. L’ensemble est presque inquiétant.

Le Temple Blanc est toujours en construction. A chaque visite, on peut donc distinguer une nouvelle pièce à l’édifice d’art contemporain. Vu le nombre de visiteurs, on peut affirmer que l’artiste a réussi son coup. Des bus entiers de touristes s’y pressent chaque jour et il est devenu une attraction incontournable du nord de la Thaïlande. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *