Le Taj Mahal à travers la brume

image

Pour beaucoup d’entre nous, il symbolise l’Inde dans toute sa splendeur. Nous le contemplons sur papier, à la télévision, en rêve… La réputation du Taj Mahal n’est pas usurpée : un vrai cocktail de démesure, beauté et mystère !

Nous sommes arrivés à Agra après un trajet en train et en bus exténuant (encore un !). Près de quarante heures après notre départ de Pondichéry nous posons enfin nos valises dans le centre ville très animé. Nous sommes Jeudi. Malheureusement, le Taj Mahal est fermé un jour par semaine et, coup du sort, c’est le vendredi !

Voilà une bonne occasion pour se remettre de notre trajet éprouvant. Une heure avant la tombé de la nuit, nous choisissons un des nombreux restaurants qui disposent d’une terrasse sur le toit. Nous grimpons les quelques marches, humons les saveurs qui s’échappent des cuisines puis choisissons une table sur la terrasse.

Surprise, le Taj Mahal apparaît devant nous comme s’il s’était échappé d’un rêve pour se poster au beau milieu des bicoques !

Nous nous attendions à l’apercevoir à l’horizon mais il se dresse là !

Samedi 5h 30 du matin. Nous sommes devant l’entrée Est du Taj Mahal. Peu à peu les visiteurs se massent derrière nous. A 6h30, nous sommes plusieurs centaines à espérer admirer le lever du soleil sur le marbre blanc.

Les portes s’ouvrent enfin. Dommage, le ciel est brumeux ! La Taj Mahal est entouré d’une épaisse couche de brouillard.

J’ai du retoucher à plusieurs reprises cette photo où on le distinguait à peine !

Une heure plus tard, le brouillard se dissipe mais la cour menant à l’édifice est déjà envahie par les visiteurs. Dommage pour notre photo carte postale 😉

On se console cherchant l’angle qui révèlera le mieux possible la grandeur de l’édifice.

Le Taj Mahal est un mausolée en marbre blanc construit par l’empereur moghol Shâh Jahân en mémoire de son épouse Arjumand Bânu Begam. La belle est décédée en donnant naissance à leur quatorzième enfant. Effondré, l’empereur ordonne la construction d’un mausolée à la hauteur de son chagrin.

Les façades sont recouvertes de motifs floraux et de sourates tirées du Coran.

De nombreuses légendes tournent autour du Taj Mahal. L’empereur aurait tué la femme de l’architecte pour qu’il mesure le chagrin que représente la perte de sa compagne. On raconte aussi qu’il lui aurait coupé les mains pour qu’il ne puisse pas reproduire cette merveille !

Nul ne sait si ces légendes ont un fond de vérité. Peu importe, elles ajoutent une part de mystère à la beauté clinquante du Taj Mahal.

En attendant faites comme nous, courrez vers vos rêves !

  1. Je comprends bien la déception de cette brume, mais moi je l’aime bien cette photo verticale avec ce couple minuscule en bas et cette ambiance brumeuse. On est loin de la carte postale, et c’est tout son charme.

  2. Hola !!! Je vous recommande un chouette livre Pasion India de Javier Morro … qui entre autre raconte toute cette jolie et terrible histoire du Taj Mahal. Bonne route !

  3. Je viens de découvrir ce blog aux senteurs exotiques et je redécouvre quelques endroits que nous avons parcouru avec ma fille de 11 ans l’été dernier…que du bonheur…nous avons passé 3 semaines à Mc Leod Ganj (audessus de Dharamsala ) où vous avez eu le bonheur d’accéder. Nous avons hâte de voir vos photos et la bouille des tibétains, peuple en sursis! Très bonne continuation et continuez à émerveiller nos sens …Tashi Delek

    1. Merci Sabrina.
      Dharamsala a été un vrai coup de coeur, bien plus qu’une visite éclaire au Taj Mahal d’ailleurs. Nous allons partager un article sur notre séjour dans les jours prochains.
      C’est génial d’avoir pu aller là-bas avec sa fille de 11 ans !
      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *