Brève N°64 – Durban, au croisement des cultures

image

La dernière partie de notre aventure en autostop n’est pas de tout repos. De retour à la station service de Mthatha, nous attendons près de deux heures pour enfin trouver un conducteur.

En compagnie de deux travailleurs sociaux nous parcourons les plaines verdoyantes jusqu’à la frontière de la région du Kawa-zulu Natal. Trente minutes suffisent pour qu’une femme de l’ethnie des Xhosa nous accepte dans sa voiture. Plus exactement, c’est elle qui nous a proposé de nous déposer dans une ville très proche de Durban, notre point final. Nous découvrons le langage xhosa avec ses claquements de langue et ses intonations chaleureuses.

Peu à peu le climat devient tropical. L’humidité se fait sentir. L’océan indien apporte le courant chaud qui rend la terre fertile mais qui nous transforme en êtres liquides…

Nous voilà à Durban, troisième ville d’Afrique du Sud.

Elle est un véritable carrefour culturel. Elle abrite la plus grande communauté d’indiens en Afrique. Nous retrouvons avec plaisirs les saveurs épicées que l’on avait découvertes au tout début de notre aventure. La mosquée Juma, l’une des plus grandes de l’hémisphère Sud, côtoie les temples hindous à l’architecture étrange. Nous passons nos premières nuits blanches à écouter les chants et danses du peuple zoulou. Entre ces expériences très dépaysantes, nous prenons aussi le temps de nous reposer pour nos prochaines aventures.

Mardi nous serons dans une réserve naturelle de la province du Kawa-zulu Natal pour espérer observer la faune locale. Aura-t-on la chance d’admirer lions, léopards et autres rhinocéros ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *