Brève N°59 –Noël sur les vagues

image

Noël n’est pas très populaire de ce côté du monde. Le 25 décembre nous décidons tout de même de marquer le coup. Nous organisons une journée crêpes dans l’auberge où nous séjournons.

Nous décidons ensuite de suivre le flux de citadins qui quittent la ville pour rejoindre les côtes du Cap de Bonne Espérance. Le train longe la côte très près de l’océan et il y a de l’ambiance dans les compartiments bondés. Des vendeurs à la sauvette se fraient un chemin entre les chanteurs et les ribambelles de gamins. Les familles modestes de la périphérie profitent des congés de noël pour aller flâner sur les plages de Muizenberg. Certains sont étonnés de nous voir ici, dans un train de troisième classe, mais tous nous sourient.

Vue depuis le train de Muizenberg à Simon's Town

Vue depuis le train de Muizenberg à Simon’s Town

Les portes du train s’ouvrent littéralement sur l’océan. Nous débarquons directement devant le coin des surfeurs. Quelques heures plus tard, je m’en vais défier les vagues sur une planche de location. Le coin est superbe. L’océan est turquoise, le sable blanc et les montagnes complètent le tableau. Dommage que l’océan soit truffé de requins blancs. J’essaie de ne pas y penser lorsqu’une vague de trois mètres me renverse et me colle au fond de l’eau pendant plusieurs secondes.

Soudain, une vague de cinq mètres arrive. Bien que débutant je décide d’aller la défier. Je réussis à me mettre sur pieds et entame une diagonale à toute vitesse dans le tube formé par la vague. Dommage, qu’il s’agisse d’un rêve… Je me réveille brutalement, tombe de mon lit superposé et atterris sur le plancher. Le soleil se lève doucement. Nous préparons un savoureux petit déjeuner et rejoignons la salle commune de notre « maison de surfeurs ». Nous sommes une vingtaine, du monde entier, à partager cette maison de deux étages face à la mer. Les surfeurs pros y côtoient les débutants, dans une ambiance familiale. Autour d’une bière bien fraîche, nous échangeons nos théories philosophiques sur la forme des vagues.

Autour de Muizenberg

Autour de Muizenberg

Entre deux sessions de surf, nous partons voir les pingouins africains un peu plus au sud du Cap. Nous faisons escale à Simon’s Town, une ancienne base de la marine british, pour manger un Fish’and’chips. Au Cap de Bonne espérance, nous allons de surprise en surprise. Nous étions loin d’imaginer tout ce que cette région offre aux visiteurs curieux.

Un commentaire sur "Brève N°59 –Noël sur les vagues"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *