Brève N°56 – Des monts et merveilles en Patagonie

image

Accompagnés de nos amis français, nous filons vers la Patagonie. Notre première étape, la péninsule Valdés, à plus de 1 500 km de Buenos Aires.

La route serait monotone si nous ne faisions pas d’innombrables rencontres. Nous observons renards roux, autruches, guanacos et tatous en liberté. Le soir, nous échouons quelque part sur les immenses plages pour préparer notre repas et dormir bercés par les vagues. Les jours suivants, la Patagonie révèle ses charmes. L’espace paraît infini. Il y a moins d’un habitant au kilomètre carré.

manchot-actisphere

La péninsule Valdés est un paradis pour l’observation des animaux marins. Dès notre arrivée, quelques manchots nous accueillent. Sur la plage, des centaines d’éléphants de mer se reposent avant de rejoindre l’Antarctique. Parmi eux, quelques lions de mers, reconnaissables à la fourrure qui entoure leur tête. Ils ne dorment que d’un œil. Il n’est pas rare qu’une orque surgisse des profondeurs pour les attaquer sauvagement. Plus loin, à Punta Tumbo, le spectacle est encore plus fascinant. On dénombre près d’un million de manchots de Magellan sur cette plage. Tout près de nous, ils mangent et se reproduisent.

Le glacier Perito Moreno

patagonie-actisphere

Puis, place au glacier Perito Moreno, le plus actif au monde. Sans cesse, le Perito Moreno gronde, recule ou avance de plusieurs mètres sur le lac qui l’entoure. Même les sommes enneigés font pâle figure derrière lui. La glace est si pure qu’elle a conservé sa couleur bleue des premiers jours. D’énormes morceaux se détachent et chutent dans un fracas énorme. Sur un bateau d’exploration, nous approchons près de ce monstre de 60 m de haut et 14 km de long.

patagonie_camping

Chaque soir, nous déplions nos tentes à l’abri des vents. Il faut attendre 22 h 30 pour que le soleil disparaisse. Nous mangeons puis jouons aux cartes face aux pics enneigés. À l’heure où le ciel laisse apparaître des milliers d’étoiles, nous revient la même question.

Comment pourrait-on être plus heureux ?

Un commentaire sur "Brève N°56 – Des monts et merveilles en Patagonie"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *