Brève N°46 – Sous le soleil de Rio de Janeiro

image

Vinicius, un carioca de trente ans, nous accueille chaleureusement dans son appartement. C’est en sa compagnie que nous découvrons Rio.

Vue sur Rio depuis le Christ rédempteur

Dès nos premiers pas, nous sommes émerveillés. La ville semble avoir été construite au milieu d’un paradis tropical. Des collines verdoyantes surgissent de tous côtés et le soleil brille très fort. Nous passons sur la plage de Copacabana où le sport et la frime règnent en rois incontestés. Un matin, près du Pain de Sucre, nous avons eu la chance de croiser des singes et un serpent !

Chez Vinicius, nous échangeons nos talents culinaires. Il nous prépare une délicieuse feijoada tandis que nous concoctons un gratin dauphinois au jambon cru suivi de crêpes.

Nous rencontrons ses amis et partageons de bons moments dans le quartier festif de Lapa. Plus tard, c’est au pied de la statue du Crist Rédempteur, sur une colline qui domine Rio, que Fanny fête ses 27 ans. Ce moment restera gravé pour longtemps dans notre mémoire. Pour finir notre découverte de la ville, nous nous installons sur un rocher près de la plage d’Ipanema pour y admirer un fabuleux coucher de soleil. C’est un spot de surf majestueux. Les vagues sont éclairées jusqu’à minuit. Devant ce spectacle, nous jurons de revenir dans cette ville. Et pourquoi pas y habiter ?

Surf sur la plage d’Ipanema

En stop vers Montevideo

A chaque fois que nous regardons une carte, il nous vient une idée saugrenue. Nous ne connaissons rien de l’Uruguay, alors pourquoi ne pas s’y rendre ? Nous décidons de partir pour 2 500km depuis Rio jusqu’à Montevideo, la capitale. Les deux premiers jours, nous parcourons 1 500km en 48 heures. A l’heure où j’écris ces lignes, nous attendons depuis sept heures à une station service près de Porto Alegre. L’autostop apporte son lot de joies et de déceptions. Il est surtout un exercice de patience. Le Brésil est réputé très difficile pour l’autostop. Mais à force de persévérance nous y arriverons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *