Brève N°45 – Sur les traces des baleines à bosses

image

Avant de rejoindre Rio de Janeiro nous faisons escale dans une petite ville, Praia da Forte, sur la côte à une centaine de kilomètres de Salvador.

Un message pour vous tous !

La température de l’eau et la blancheur du sable nous rappellent les plages de l’océan indien. Alors que j’essaie de briser une noix de coco pour en extraire l’eau, un homme s’avance près de moi. Pour une somme dérisoire, il nous propose d’aller observer des baleines à bosses dans leur milieu naturel. Pourquoi pas ! Nous ne nous sommes pas levés en nous disant que l’on verrait des baleines aujourd’hui mais l’idée ne nous déplait pas.

Rien que pour nous, les baleines à bosses quittent les pôles pour le littoral brésilien la moitié de l’année. Elles viennent chanter et se reproduire dans les eaux chaudes de Praia do Forte. L’océan est déchaîné. Le bateau s’engouffre dans des creux de deux mètres avant de resurgir porté par les vagues. Nous prenons quelques douches bien salées dans l’hilarité générale. Au loin, nous apercevons la bosse d’une baleine.

La voilà !

Elle dépasse à la surface et un jet d’eau surgit à quelques mètres au-dessus. Nous passons à la vitesse supérieure pour aller la rejoindre. Tout près d’elle, nous l’observons, émerveillés par le spectacle. Longue d’une douzaine de mètres, elle nous tourne autour comme pour nous souhaiter la bienvenue. Dommage, l’océan est trop agité pour qu’elle puisse faire des bonds hors de l’eau.

Cette fois, nous mettons le cap sur Rio de Janeiro. Vinicius, un carioca (habitant de Rio), nous accueille chez lui pour quelques jours. Nous avons pris contact avec lui via le site Couchsurfing.org qui met en relation des voyageurs du monde entier. Il nous hébergera chez lui gratuitement et nous fera découvrir son « Rio à lui ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *