Brève N°42 – Nous voilà au Brésil !

image

La triple frontière Pérou-Colombie-Brésil est un véritable carrefour culturel. Nous en profitons pour passer quelques jours à Leticia, en Colombie, puis rejoignons Tabatinga au Brésil. D’ici, nous partons pour quatre nouveaux jours de traversée vers Manaus, sur l’Amazon, toujours équipé de nos hamacs.

La « croisière » est à l’image des précédentes : longue mais enrichissante. Les brésiliens nous souhaitent la bienvenue et nous partageons de bons moments devant nos assiettes de haricots rouges et de manioc.

Manaus est une ville à part. Elle est un îlot de béton au milieu de la plus grande forêt tropicale au monde. La « métropole de la jungle » a connu un développement spectaculaire au XIXe siècle grâce à la production de caoutchouc. Elle compte aujourd’hui plus de deux millions d’habitants et l’époque faste a laissé un riche patrimoine culturel dont un magnifique opéra. Il y règne une atmosphère particulière, propre aux rues brésiliennes. Dès la nuit tombée les trottoirs s’animent. On y prépare des barbecues sur des airs de Bossa Nova dans une ambiance conviviale.

Le Brésil n’est pas un pays bon marché et la Coupe du Monde de Football n’a pas arrangé les choses. Pour voyager à moindre prix, il va falloir être créatifs. Fanny s’est mise à confectionner des bracelets en nylon et a déjà vendu quelques exemplaires sur le bateau. Quand à moi je prépare une série de photographies en noir et blanc à proposer aux passants. Aller au contact des brésiliens pour vendre nos créations sera aussi un excellent moyen d’apprendre le portugais et de faire des rencontres.

Dès cette semaine, nous rejoindrons la côte atlantique brésilienne. Parmi toute les villes de bord de mer, une seule nous attire : Salvador de Bahia. Elle est un mélange de cultures africaines et brésiliennes et a vu naître la Capoeira, l’art martial emblématique du Brésil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *