Brève N°41 – Nager avec les dauphins d’Amazonie

image

Le voyage vers Iquitos sur un ferry de marchandises se fait sans encombres. Nous prenons nos habitudes à bord et faisons la connaissance de nos voisins. Trois jours plus tard, nous atteignons la ville que nous quittons aussitôt pour découvrir la faune et la flore amazonienne.

Nous partons accompagnés d’un guide pour décrypter ce monde à part. Dès le premier jour, il nous propose d’aller nager avec les dauphins !

Sur une minuscule île au milieu du fleuve Amazone, l’attente est de courte durée. Nous sommes vite entourés d’une dizaine de dauphins roses (une espèce endémique) et gris. Ils jaillissent autour de nous comme pour nous souhaiter la bienvenue. Cela nous ferait presque oublier que l’eau est truffée de piranhas. D’ailleurs, nous partons ensuite les pêcher plus près du bord. Ils dévorent l’appât (des morceaux de poulet) en quelques secondes en évitant l’hameçon. Heureusement, notre guide est plus habile et grâce à lui nous pouvons admirer la bête.

La nuit tombée, nous partons en pirogue dans les marais à la recherche des alligators. Soudain, un orage éclate. Ambiance film d’horreur. Grâce à nos lampes frontales nous repérons un intrus dans les arbres. « C’est un serpent mortel, il risque de nous tomber dessus » assure notre guide. Nous sommes obligés de rebrousser chemin.

Le lendemain, nous visitons un centre de soins pour les animaux de la jungle. Ils ont été arrachés aux griffes des trafiquants qui les vendent sur un marché à Iquitos. A peine entrés, un singe araignée se précipite dans les bras de Fanny. Plus loin, nous entamons la conversation avec des perroquets pendant que nous apercevons un paresseux ramper sur le sol. Pas de panique, nous avons tout le temps de le rejoindre. D’une lenteur hallucinante, il économise le moindre geste ! Dans une fosse se repose le fameux anaconda. Je l’installe sur mes épaules et il en profite pour se soulager sur mes pieds… Des singes cappuccino viennent se réfugier sur mon épaule comme pour me consoler.

Après cette excursion qui nous a value plusieurs centaines de piqûres de moustiques, nous filons vers le Brésil. En trois jours de bateau nous rejoindrons la frontière avec la Colombie et le Brésil. Sachant que le temps de voyage peut être multiplié par deux et que cet endroit est plein de surprises, c’est une certitude, l’aventure sera au rendez-vous !

Un commentaire sur "Brève N°41 – Nager avec les dauphins d’Amazonie"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *