Brève n°34 – Boxe et gastronomie à Arequipa

Arequipa nous a retenus plus de temps que prévu. En quelques jours, nous avons littéralement dévoré la ville. Evidemment, j’en ai profité pour frapper à la porte du club de boxe local.

Arequipa, entourée des sommets andins

La découverte de la « cité blanche » commence dans nos assiettes. La gastronomie péruvienne est l’une des plus riche au monde par le nombre et la variété des plats. Tous les matins, nous commençons la journée au marché local. Nous nous délectons d’un délicieux jus de fruits pressés, d’une boisson à base de quinoa et de quelques unes des dizaines de variétés de pain. Les repas sont de purs moments de poésie. Parmi tant d’autres, nous avons adoré le « rocoto relleno », ce piment endémique farci à la viande et aux légumes. Nous finissons avec un thé aux feuilles de coca sur une terrasse d’où l’on admire le volcan Misti qui culmine à plus de 5800m. La journée, nous déambulons au hasard des ruelles pour dénicher les vestiges de l’époque coloniale.

Le fameux rocoto relleno, accompagné d’un gratin

Le soir, je parcours une avenue d’où s’échappe des airs de salsa pour rejoindre la salle de boxe. Dès mon arrivée, je suis accueilli par l’ancienne gloire locale : Augustin « El Macho » Fuentes. L’entraînement est à l’ancienne et le matériel est plus âgé que moi. Qu’importe, tous les boxeurs viennent ici avec le rêve de faire carrière. La salle est très peu éclairée. Vers la fin de l’entraînement, nous combattons dans la demi-pénombre. La session s’achève par des assauts. J’ai pu constater le style offensif assez représentatif de la boxe en Amérique du Sud.

El Macho et ses élèves m’ont transmis un peu de leurs connaissances et accueilli comme un vrai invité.

Entre les visites et entraînements de boxe nous préparons aussi notre prochaine excursion. Nous partons toute la semaine prochaine en trek dans le canyon de Cotahuasi. C’est le plus profond du monde, et surtout, il est très peu fréquenté. En indépendant, avec notre réchaud et notre tente, l’aventure promet d’être belle !

Un commentaire sur "Brève n°34 – Boxe et gastronomie à Arequipa"

  1. C’est toi Fred qui boxe?
    Votre assiette à l’air bien sympathique. Continuez bien votre route. On pense à vous. Bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *