Amritsar et le Temple d’ Or

image

Après un court passage à New Delhi, nous avons pris le train pour le Punjab et la fascinante ville d’Amritsar. Notre hôte nous a conseillé la visite du mystérieux Temple d’Or. Nous n’avons pas été déçus par notre séjour dans le Temple le plus sacré du sikhisme !

Le train a du retard comme bien souvent en Inde. Il est minuit quand nous approchons de la ville. A cette heure tardive, comme toujours, nous n’avons pas réservé d’hôtel ! Il va falloir improviser ! Un étudiant entame la conversation. Il s’inquiète de nous voir arriver si tard. Il réagit en nous proposant une solution originale. Pourquoi ne pas dormir dans le Temple d’Or ?

La magie du Temple d’Or

Le Temple d’Or accueille gratuitement les voyageurs étrangers en leur fournissant le gîte et le couvert ! Le confort est sommaire mais l’accueil est très chaleureux. Le Temple est le lieu le plus sacré du sikhisme, religion monothéiste fondée dans le nord de l’Inde au xve siècle par le Gurû Nanak. Les pèlerins s’y retrouvent toute l’année pour s’y recueillir et se purifier dans le bain sacré qui l’entoure.

Dès notre arrivée dans l’immense complexe, l’atmosphère est irréelle ! Les pèlerins nous accueillent avec un large sourire et nous guident vers la cantine. Elle fonctionne 24h sur 24h et propose des repas à volonté et totalement gratuits !

Il est 1h du matin. Un bénévole nous tend une cuillère, un bol et un plateau en métal. Nous grimpons quelques marches et nous asseyons par terre sur des bandes de tissu brodé. La salle à manger est immense ! Des serveurs défilent autour de nous avec des sceaux, prêts à servir quiconque leur tend les mains jointes. Le principe est de réunir des personnes de religions et d’origines différentes autour d’un repas pour célébrer la tolérance. Le repas est délicieux : riz jaune parfumé à la coco, lentilles, chappattis et sauce non-identifiée ! Nous sommes revenus manger ici à trois reprises !

Après le repas, nous sommes vraiment intéressés par la découverte des coulisses. Nous osons nous aventurer dans les cuisines… Un cuisinier nous aperçoit et nous met tout de suite à l’aise : « Venez je vais vous faire voir comment ça se passe ici ! ». Allons-y !!

L’ambiance est studieuse. Tous s’affairent derrière les fourneaux pour nourrir les 60 000 à 80 000 visiteurs quotidiens. Nous observons les énormes plats avec cette question qui trotte dans notre tête :

« A-t-on vraiment mangé ce qu’il y a dans ce sceau ?! »

Notre guide improvisé nous emmène jusqu’au fond des cuisines. Il tient à nous montrer, le clou du spectacle, je joyau de la technologie, (…) :

LA MACHINE A CHAPATTIS ! 😉

 24h sur 24 cette machine fait sortir de son tapis roulant une quantité hallucinante de chappattis, le pain local. Voici une courte vidéo où vous la verrez en action :

Plus loin, les pèlerins vont spontanément faire la vaisselle dans un vacarme monumental ! L’ensemble du complexe et tous les services proposés fonctionnent grâce aux bénévoles. Chacun peut passer un peu de temps dans les cuisines ou à la vaisselle !

Nous apprenons que la première prière est à 4h du matin. Nous dormons seulement trois heures dans l’immense dortoir et sortons dans la cour. Nous couvrons nos cheveux et retirons nos chaussures. Le spectacle est stupéfiant ! Autour des 350 kilos d’or du temple, la foule de pèlerins médite en silence tandis que la prière est récitée.

Le « bassin sacré » est un carré de 150 mètres de côté où les pèlerins se baignent pour se purifier. On y accède par quatre entrées qui symbolisent « l’ouverture à tous les peuples et toutes les croyances ».

Le Temple abrite le Livre Sacré des Sikhs, et le tombeau du Guru Granth Sahib. Des musiciens jouent constamment au centre du Temple d’Or puis la prière est récitée plusieurs fois dans la journée.

L’après-midi, nous déambulons librement dans les allées en marbre blanc du complexe. Aux abords du temple, l’accueil est aussi irréprochable, chaque personne croisée se montre souriante et prête à nous aider !

La beauté du lieu et l’atmosphère mystique qui y règne donne une allure presque surnaturelle au temple. On se croirait presque dans la 3ème dimension. Autour de notre dortoir, des centaines de pèlerins sont allongés à même le sol. Au plafond, des portraits des gourous en vogue sont entourés de billets de banques…

Rassurez-vous, la japonaise en arrière plan n’est pas décédée…

Ces quelques jours passés dans le Temple d’Or resteront inoubliables. L’hospitalité et la tolérance qui s’en dégagent valent vraiment le détour. Si vous visitez l’Inde du Nord n’oubliez surtout pas d’inclure ce lieu magique dans votre itinéraire !

 Et puis, s’il vous reste un peu de temps à Amritsar, un autre lieu mérite le détour.

 A la frontière indo-pakistanaise

Nous prenons un minibus direction la frontière. Chaque jour, au lever et au coucher du soleil, une cérémonie est organisée pour ouvrir et fermer les frontières qui séparent les deux frères ennemis (le Pakistan est devenu indépendant en 1947, dans la douleur, suite à la partition de l’Inde).

Les abords ont des allures de Disneyland ! Partout, on vend des drapeaux et toutes sortes de souvenirs… Nous rejoignons les estrades pour contempler le « show » digne d’un film bollywoodien.

Debout sur notre chaise, nous observons l’étrange spectacle : une succession de défilés et de vociférations au micro ! Voici un aperçu en vidéo :

La foule est joyeuse et hurle son patriotisme à chaque provocation du speaker. Au loin, nous apercevons les estrades pakistanaises. Femmes et hommes sont séparés et l’ambiance n’est pas aussi dithyrambique que côté indien mais elle est tout de même joyeuse et animée.

Les soldats filent au pas jusqu’à la frontière. Il se fixent droit dans les yeux puis repartent en trombe vers la caserne. Fait notable : les soldats indiens sont très souples !

Au final, l’expérience vaut le coup. On a ri mais on s’est aussi posé beaucoup de questions ! Ce qui est sûr est que nous ne regrettons vraiment pas notre passage au Temple d’Or.

Après Amritsar, nous filons vers un havre de paix au cœur des montagnes indiennes. La suite au prochain épisode !

  1. Coucou mes loulous! je trouve cela génial de réunir les gens de cultures et religions différentes dans un meme lieu! Ils ont tout compris depuis fort longtemps, prenons exemple, surtout en ce moment, ou tout va mal en France! l’etre humain régresse dans sa connerie….
    Fanny c’est cool de te voir avec mon foulard sur la tete en Inde, hihi ça te va bien!!
    et mon foulard voyage!

    En tout cas vous etes dans un autre monde, je vous imagine tout les jours et pense à vous souvent.

    je vous aime!
    tatie Nat

  2. J’avais également dormi au Temple d’Or. Les repas à la cantine énorme aligné en rang d’oignon m’avaient pas mal fait halluciner. Par contre je n’avais pas rendu visite à la machine à chapati !
    Des souvenirs incroyables, j’avais discuté avec de nombreux sikhs durant mes 3 jours sur place. Souvent des personnes extrêmement cultivées.
    C’est donc un plaisir quelque part de revivre ça à travers votre blog 🙂

  3. Superbe reportage, merci à vous !!!! Je voyage ainsi au chaud alors que chez nous … il commence à faire bien froid. Bonne continuation, j’attends la suite avec impatience ! Mistouline

  4. j’ ai lu, j’ai vu, et je suis sur le c ! bonne continuation a vous deux, de chez moi
    ,je rêve, je fredonne voyage voyage ,bref je suis toute guillerette voire primesautière surtout par ce temps tout gris je me permets de vous ” bisouiller ” aline the mother of guillaume.

  5. Wow ! En effet, ça a dû être toute une expérience que de dormir et de manger au Temple d’Or. Dommage que je ne sois pas passé par Amritsar durant mon voyage en Inde du Nord. De plus, comme vous le mentionnez, quel accueil et quel ouverture d’esprit ! Je mets ça sur ma liste… Petite question : Je remarque que Fanny porte un voile sur certaines photos. Est-ce qu’on demande systématiquement aux femmes de se couvrir la tête au Temple d’Or ?

    1. Aux femmes ET aux hommes, pour une fois, tout le monde est logé à la même enseigne au Temple d’Or.
      Obama avait d’ailleurs renoncé à visiter ce temple en raison de cette obligation il y a quelques années, car son entourage craignait que s’il se couvrait la tête, certains en viennent à penser qu’il était musulman (ce dont une part non négligeable des américains pense déjà) !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *