24h dans le train indien !

image

L’âme de l’Inde se dévoile au prix de longues heures de transport. Dans les trains ou les bus locaux, nous multiplions les rencontres et sommes toujours accueillis avec des sourires et conseils avisés ! Nous partageons avec vous 24h de trajet pour vous donner une idée de notre quotidien !

Dimanche dernier, alors à Aurangabad pour visiter des grottes, nous décidons de mettre le cap sur Goa. Premier défi : acheter un billet de train ! Je dis « défi » puisque les vendeurs ne parlent pas toujours anglais, les gares sont bondées et les trains sont très nombreux en Inde. Au bout de 45 minutes, 4 tours de la gare et 2 guichets nous obtenons nos billets !

Nous partons à 6h du matin le dimanche pour 24h de trajet, dont un changement dans une petite gare.

Réveil à 4h30 du matin ! C’est parti ! On se hisse jusqu’à la gare en se débarrassant des nombreux rabatteurs qui nous collent aux pattes.

6h. Nous embarquons dans le premier train qui met seulement 2h30 pour nous déposer à Manmad où nous changerons pour prendre un direct vers Madgaon (Goa).

8h30. À la gare de Manmad, notre prochain train n’est apparemment pas à l’heure ! Les retards sont fréquents en Inde mais personne ne se plaint et rien n’est affiché ! Les indiens acceptent les imprévus et ne s’inquiètent pas de passer quelques heures à attendre.

Pour nous c’est encore trop tôt ! Notre patience est encore en Crystal. Au bout de vingt minutes, le temps est long. D’autant plus que la petite gare de Manmad n’est pas accueillante. Lorsqu’un train arrive, des dizaines de personnes traversent les voies pour vendre leurs produits aux passagers. Des chiens errants (et mal en point) investissent le quai, des mendiants nous encerclent, les odeurs nous prennent en tenaille, la mousson traverse les morceaux de taules qui nous servent de toit… Bref, un mauvais souvenir !

3H00 plus tard nous apercevons le train ! Bonheur !

Nous questionnons d’autres passagers pour repérer notre wagon. Même si nous avons des places il ne faut pas traîner pour s’installer ! Tous les indiens que nous questionnons nous répondent avec un large sourire. D’autres nous fixent avec insistance…

Le train en Inde c’est tout un concept ! Nous avons le choix entre sept classes ayant chacune leurs caractéristiques. Pour simplifier, ils proposent la 1ère classe (pas pour notre budget !), la 2ème et 3ème classes avec ou sans couchette et avec ou sans réservation. Nous avons opté pour les couchettes 2ème classe avec réservation. Histoire de ne pas se retrouver 20 heures debout … C’est le minimum ! Les wagons sont composés de compartiments de six places dont deux (celles du milieu) sont pliables et deux sont en hauteur. La journée tous les passagers s’assoient sur les couchettes du bas pour discuter. L’idéal, si l’on veut se coucher quand on veut, est donc la couchette du haut. Malheureusement celle-ci n’était pas disponible !

L’allée qui  mène aux compartiments.

11H40. Le train se met en marche. Toutes les personnes sont, elles, déjà « en marche » et n’ont visiblement pas l’intention de s’asseoir tranquillement ! Des marchands ambulants défilent, des mendiants sortent des allers pour rejoindre la gare, d’autres négocient leur place… Tout cela dans un brouhaha monumental !

12H. Nos voisins nous accueillent avec le sourire et nous font de la place. A plusieurs reprises ils nous demandent si tout va bien. Ouf nos compagnons de voyage sont cools ! Imaginez 20h avec des boulets 😉

On dirait une bande de camarades de classe. Ils plaisantent, se charrient… Plus tard, nous apprendrons qu’ils se sont en fait tous rencontrés dans le train et voyagent déjà depuis 24h heures pour certains d’entre eux !

13H30. Les cuisines rejettent des odeurs inconnues. Il est temps de manger ! Au bout du wagon une équipe de cuisiniers s’active pour nous ravitailler ! Des serveurs passent pendre commande et nos compagnons de route nous conseillent. Le repas a été excellent : riz et sauce massala avec des légumes non identifiés. Après le repas, ils jettent toutes leurs ordures par la fenêtre en nous expliquant qu’il n’y a pas de poubelle dans le train. Nous sommes vraiment surpris par ce geste et aussitôt nous les questionnons. Ils nous expliquent que le peu de poubelles présentes dans le train ne sont pas vidées. Le train serait alors envahis de moustiques ! S’en suit un débat sur l’écologie au quotidien… 😉 L’un de nos amis le ponctue de cette manière :

« On préfère se protéger des moustiques même s’il faut polluer. Le gros problème de l’Inde c’est la mauvaise gestion des infrastructures. Tout est à améliorer mais le pays est trop grand et la population beaucoup trop hétérogène ».

De 15h à 18h. Nous sympathisons avec les autres passagers et échangeons à propos de tout : religion, politique, vie quotidienne en inde et en France,  environnement… Nos compagnons de voyage sont âgés de 26 à 40 ans, ils sont étudiants, entrepreneurs et futurs « prêtres ». D’autres passagers de tous les âges viennent échanger quelques minutes avec nous.

Notre présence dans le train ne passe pas inaperçue ! A chaque fois que l’on traverse d’autres compartiments nous faisons le plein de sourires sincères et de « welcome India » !

18h30. La fatigue que l’on traîne depuis plusieurs jours refait surface. Fanny rejoint la couchette du haut pour une sieste. Je succombe aussi à la fatigue même si je partage ma couchette avec nos compagnons de voyage décidément passionnés par leur débat.

19h. La sieste a été courte. Des musiciens font irruption dans notre compartiment, s’assoient près de nous et commencent à chanter ! Nos amis donnent eux aussi de la voix.

Le trajet défile maintenant au rythme des percussions et chants hindous ! En prime voici une courte vidéo pour vous donner une idée de l’ambiance à bord ! Ps : désolé qualité moindre car prise avec notre appareil photo compact 😉

Plus tard, je fais le clown avec un enfant. On passe le temps comme on peut 😉 !

fred joue

En face, nous remarquons deux hommes en train de remplir des registres. Ils passent des heures à vérifier la liste des passagers du train en cochant des petites cases. Tout est fait à la main ! Imaginez, avec les 20 millions de passagers quotidiens dans toute l’Inde, les kilomètres de registre à vérifier…

21h. Des saveurs épicées parviennent jusqu’à nous. C’est l’heure du dîner ! Fanny m’avoue avoir « trop faim » ;). Un débat s’engage entre nos compagnons pour savoir quel plat est le moins épicé et serait le plus à notre goût ! Finalement, le cuisinier, à la demande du serveur, nous a préparé un plat spécialement pour nous !! C’est plutôt rassurant, d’autant plus que les indiens eux-mêmes ont du mal à manger leur plat extrêmement épicé.

22H30. Après quelques minutes de lecture, extinction des feux. Les vendeurs de thé continuent pourtant de déambuler en criant « One chai, one chai ! ». Exténués, nous nous sommes endormis tous les deux mais avons été réveillés à plusieurs reprises.

La nuit est un concert de ronflements, sifflet de train, lumière qui s’allument, passagers qui montent ou descendent… Parfois, notre sommeil est troublé par un indien venu s’installer sur notre couchette sans rien dire ! Un autre m’a réveillé et parlé en hindi pendant 2 minutes puis s’en est allé. Bref, dans le train indien, on ne dort que d’un œil !

Jusqu’à 6h du matin. Nos compagnons vont également à Goa, ils se réveillent et vont faire leur toilette pour attaquer leur journée. On sent qu’ils sont habitués et que cette nuit conviviale dans le train est totalement anodine ! Nous échangeons nos adresses mail et Facebook en se promettant de se donner des nouvelles.

Finalement, le train en Inde c’est bien plus qu’un simple moyen de transport.

C’est depuis notre arrivée notre meilleur souvenir ! Les rencontres sont définitivement l’essence même du voyage. Sans elles, nous ne serions que des spectateurs errants d’une « attraction » touristique à une autre.

Espérons que les prochains trajets en train soient aussi riches en échanges. Après l’Inde du Sud nous prévoyons de remonter jusqu’au Nord en train, puis d’aller jusqu’au Népal.

A nous l’aventure !!

  1. Bah oui, elles sont chouettes les aventures et les rencontres dans les trains en Inde ¡¡¡ Profitez-bien. Nous aussi, cela nous rappelle pleins de bons souvenirs ¡

  2. hooooooooooo excellent Fred la vidéo avec les musiciens, j’étais avec vous là!!!
    Et ta pas jouer d’harmonica ben alors??!
    C’est cool de pouvoir vous voir en live!
    je vous embrasse!!!!
    Nat.

  3. Rendez vous en terre inconnu sur l’Inde (rajhastan au nord ouest), rencontre avec les Raïka): grosse pensée pour vous!

    Les trajets Montchanin-Paris vous paraitrons encore plus moroses !!

    Bonne continuation!

  4. Ah quelle joie de revivre mes voyages dans les trains indiens à lire ce récit. Et cerise sur le gâteau, One Chai, un truc qui m’avait tellement envouté que ça en est devenu le nom de mon blog.

  5. Whouaou ! Ca c’est de la bonne aventure, avec des rencontres et surtout des souvenirs !!! Merci de nous faire partager tout ça, c’est comme si on y était !!! Il ne manque que les odeurs et les saveurs !!! Merci, merci, bonne route à vous, Bisous

  6. La photo de fanny dans le train est magnifique je trouve!
    Vous avez pris de belles couleurs déjà!
    Je pense beaucoup à vous….pleins de bisoux

    Nat

  7. bonjour, je suis une des copines cowgirl de Babeth, vous avez bien du courage mais mille fois raison de faire ce périple,pleins de belles avnetures vous attendent merci de nous les faire partager bonne continuation sheriff7471

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *